conseiller

Marc Massé

Représentant autonome
Conseiller en sécurité financière  
Représentant en épargne collective   *
514 282-3277 450 438-5581

Ma chronique financière

Dois-je craindre l’inflation?

L’inflation, c’est la hausse, lente mais relativement constante, du prix des biens et des services. L’inflation gruge notre pouvoir d’achat, et plus particulièrement celui des personnes retraitées de façon plus importante qu’on l’imagine.

Mais pourquoi celui des gens retraités plus que celui des travailleurs? La raison est simple. Pendant notre période active, notre salaire est, la plupart du temps, ajusté tous les ans pour tenir compte de la hausse du coût de la vie. En plus, nous pouvons bénéficier, au cours de notre carrière, de promotions à des niveaux de poste plus élevés. Ainsi, globalement, notre salaire augmente souvent plus vite que le coût de la vie.

La situation est différente pour les gens retraités; particulièrement pour ceux qui ne participent pas à un régime de retraite privé, comme ceux administrés par la CARRA. En effet, 60 % des gens au travail doivent garnir eux-mêmes leur bas de laine pour agrémenter leurs vieux jours. Une fois retraités, ces gens devront retirer un peu plus d’argent à chaque année pour satisfaire leurs besoins; de façon à lutter contre la hausse, lente mais sûre, du prix des biens et services. L’inflation touche tout le monde.

Pour les participants à un régime de retraite, la situation, quoique moins préoccupante, invite tout de même à une mise en garde. La rente annuelle que vous procurera votre régime de retraite, s’il s’agit d’un régime administré par la CARRA (sauf quelques rares exceptions), ne sera que partiellement indexée.

Ainsi, pour les gens qui prendront leur retraite autour de 2010 et qui auront une carrière d’environ 30 ans de service ou plus, l’indexation annuelle de la rente compensera environ 40 % de l’augmentation réelle du coût de la vie. Par exemple, pour une inflation à 3 %, votre rente sera augmentée de 1,2 % environ, ce qui veut dire que vous subirez une perte de pouvoir d’achat de 1,8 %.

Juste une année de ce traitement n’aurait aucun impact notable sur votre quotidien. C’est l’effet cumulatif à long terme qui est dommageable. Par exemple, sur 15 ans, l’effet total serait une perte de pouvoir d’achat de l’ordre de 30 %, à cause de l’effet composé de l’inflation. C’est là que le bât blesse.

Mais comment se prémunir contre l’inflation? La seule véritable façon de compenser la perte de pouvoir d’achat est de mettre de l’argent de côté, de préférence dans un REER, en plus de votre régime de retraite. Une fois à la retraite, ces sommes pourront être retirées pour combler le manque à gagner dû à l’indexation incomplète de votre rente.

Doit-on tenter à tout prix de maintenir le même pouvoir d’achat jusqu’au décès, c’est-à-dire jusqu’à l’âge qui correspond à notre espérance de vie? Probablement pas. Un courant de pensée, dans le milieu de la planification financière personnelle, veut que la baisse prévisible d’activités en raison du vieillissement, disons après 75 ans, compense pour la perte de pouvoir d’achat après cet âge. Notez que ce dernier point est fort discutable!

Ce sujet vous préoccupe? En tant que conseiller en sécurité financière, il me fera plaisir de répondre à vos interrogations et de vous aider à vous prémunir contre l’inflation. Communiquez avec moi sans tarder!

Au plaisir de vous rencontrer!