conseiller

Marc Massé

Représentant autonome
Conseiller en sécurité financière  
Représentant en épargne collective   *
514 282-3277 450 438-5581

Ma chronique financière

Mon portefeuille est-il assez diversifié?

Pour être à la fois sécuritaire et performant, tout portefeuille de placement doit répondre à certains critères bien précis. Voici une révision des principes qui devraient vous guider dans la saine gestion de vos placements.

L’idée de la diversification relève d’un principe bien connu : il est risqué de mettre tous ses œufs dans le même panier. Dans le domaine des placements, il est très facile d’obtenir un portefeuille bien diversifié, grâce à la panoplie de produits offerts sur le marché. Mais diversifié en quoi? Il existe plusieurs façons de diversifier un portefeuille de placement. Voici les principales.

La première ? et de loin la plus importante ? manière de diversifier un portefeuille de placement est de le répartir entre les trois principales catégories d’actifs : le marché monétaire : aucun risque mais rendements minables; les titres à revenu fixe (surtout les obligations négociables) : risque modéré mais rendement à l’avenant; et les actions : risque élevé mais rendement supérieur. Plusieurs études ont démontré que le rendement espéré d’un portefeuille dépend dans une très large mesure ? jusqu’à  85 % semble-t-il ? de la proportion investie dans chacune de ces catégories d’actifs, sans égard au choix des titres (obligations, actions, etc.) eux-mêmes. La messe est presque dite.

Il ne faut tout de même pas négliger les autres types de diversification. Pour les obligations négociables, on parle d’une diversification des échéances. Ainsi, le portefeuille devrait contenir des obligations échéantes dans quelques années, moins vulnérables aux fluctuations des taux d’intérêt, et d’autres dont l’échéance est plus lointaine. Ces dernières présenteront un risque à court terme plus élevé, mais aussi un potentiel de profit intéressant en cas de chute des taux d’intérêts.

Du côté des actions, il existe plusieurs types de diversification : géographique (par pays), sectorielle (par secteur d’activités des compagnies) et par style de gestion (axé sur la croissance ou sur le revenu). Disons simplement que chacun de ces types de diversification a sa place dans un portefeuille bien géré.

Une façon bien simple de diversifier instantanément son portefeuille est de se procurer tous ces titres par le biais de fonds d’investissement. Comme chaque fonds contient des titres de diverses échéances (pour les fonds d’obligations) ou de plusieurs compagnies (pour les fonds d’actions), il constitue donc en lui-même un portefeuille diversifié. Ceci est particulièrement le cas des fonds équilibrés, qui contiennent à la fois des titres du marché monétaire, des obligations de diverses échéances et des actions domestiques et étrangères.

Il n’est donc pas requis de détenir un grand nombre de fonds différents pour obtenir un portefeuille bien diversifié. Pour l’épargnant moyen ? disons jusqu’à 200 000 $ - trois ou quatre fonds, réellement différents, feront très bien l’affaire. Évitez de diversifier à outrance!

Vous voulez vous assurer d’avoir un portefeuille suffisamment diversifié et correspondant à votre profil d’investisseur? Communiquez avec votre stratège financier au travail qui se fera un devoir de vous éclairer sur le sujet.