conseiller

Marc Massé

Représentant autonome
Conseiller en sécurité financière  
Représentant en épargne collective   *
514 282-3277 450 438-5581

Ma chronique financière

ASSURANCE INVALIDITÉ :
ÉVITEZ LES « J’AURAIS DONC DÛ… »

Presque tout le monde connaît quelqu’un dont la vie a été bouleversée par une invalidité temporaire, prolongée ou même permanente. Outre le bouleversement affectif que cela occasionne, sans parler du chamboulement des habitudes de vie, le facteur financier s’ajoute souvent malheureusement au fardeau. Inévitablement, on ne peut s’empêcher de penser « Et si ça m’arrivait? Aurais-je la protection financière adéquate pour nous permettre, à ma famille et moi, de conserver le même rythme de vie? »

Une simple vérification pour avoir l’esprit tranquille

On voit ou on entend presque à tous les jours des statistiques démontrant les probabilités d’être frappé par une invalidité au cours de notre vie. Elles sont suffisamment convaincantes pour que l’on veuille s’offrir la tranquillité d’esprit en vérifiant la couverture dont nous bénéficions et en y apportant les ajustements nécessaires.

Heureusement, puisque vous êtes un employé des secteurs public et parapublic, vous bénéficiez d’une assurance collective qui vous offre probablement une protection en cas d’invalidité par le biais de l’assurance salaire. Cette protection vous garantit un pourcentage de votre salaire régulier en cas d’invalidité et ce pourcentage peut varier en fonction de votre plan. C’est à partir de cette donnée qu’il est possible de calculer si, en cas d’invalidité, vous auriez les revenus nécessaires pour maintenir votre niveau de vie actuel.

Cette vérification est d’autant plus importante au cas où vous auriez à vivre une invalidité permanente. En effet, si vous pensez à la totalité des sommes que vous gagnez pendant votre carrière, cela représente un montant colossal! Votre assurance invalidité au travail protège donc un très important montant d’argent et le coût que vous payez par le biais de votre plan collectif est absolument minime comparativement à la valeur de cette somme.

Agissez tôt et ayez l’esprit tranquille

Malgré tout, il se peut que cette protection ne soit pas suffisante. Mais une fois jumelée à des protections adéquates en cas de décès et en cas de maladie grave, elle vous permet de faire face aux éventualités de la vie. Voilà pourquoi plusieurs personnes, même si elles sont couvertes par un plan collectif préféreront tout de même se prévaloir d’une protection supplémentaire par le biais d’une protection individuelle. Toutefois, les coûts reliés à cette démarche sont croissants avec l’âge qui avance et l’assurabilité est moins sûre en vieillissant. Il est donc avantageux d’être proactif et de prendre les mesures qui s’imposent le plus tôt possible.

Une simple rencontre avec votre conseiller en sécurité financière vous permettra de répondre à bien des questions et d’évaluer les moyens à prendre pour vous procurer la tranquillité d’esprit et vous éviter d’avoir à dire un jour « J’aurais donc dû… ».